Comment mieux gérer sa consommation d’eau en cas de sécheresse ?

0
154

La pelouse craque sous nos pieds, le jardin ne survit plus que par perfusion, triste constat, la sécheresse est belle et bien installée et ses effets dévastateurs se font déjà sentir au nord d’une diagonale allant du Pays Basque à l’Alsace. Réagir devient une urgence d’autant plus qu’après quelques orages plus dévastateurs que salvateurs, aucun nuage à l’horizon n’est annoncé dans les prochains jours pour mettre fin à cet inquiétant manque d’eau.

Avec les changements climatiques en cours et à venir on note des épisodes de sécheresse qui se répètent année après année et qui touchent des zones jusqu’alors épargnées par ce fléau.

La population de ces régions réputées plus humides, un peu moins bien préparée, moins sensibilisée, doit pourtant savoir adopter les bons reflexes dans le but de préserver les végétaux et économiser l’eau.

Quels comportements adopter pour ménager les nappes phréatiques ? Que faire pour éviter de voir ses plants périr trop prématurément ? Quels écueils sont à éviter pour s’assurer d’un beau jardin en dépit des épisodes de sécheresse ?

Le seul véritable remède serait bien évidement le retour rapide de pluies soutenues, mais dans l’attente d’un fait trop peu probable, nous vous proposons quelques humbles trucs et astuces, ainsi que quelques pistes de réflexion.

Les gestes à adopter au quotidien chez soi

Bien que les mesures de restriction d’eau ne concernent aujourd’hui que quelques départements, il est malheureusement quasi certain qu’une bonne partie du nord, de l’ouest et du sud ouest du pays subisse le même sort dans un très bref délai.

Pour toutes les recommandations qui peuvent être faites il en va du bon sens !

Fermer le robinet pendant le brossage des dents, le lavage des mains, laver les fruits et les légumes dans une bassine et vider cette dernière dans vos pots de fleurs…

En règle générale le comportement des français est assez responsable, nous sommes assez loin des pays les plus gaspilleurs qui recommandent pour rafraîchir une bouteille d’eau dans le réfrigérateur plutôt que sous un débit d’eau froide !

En revanche nous sommes encore loin du comportement exemplaire des populations vivant dans des zones désertiques, qui par exemple récupèrent l’eau des fonds de verre, fonds de bouteille et fonds d’évier pour étancher la soif de leurs plantes ou même pour faire leur vaisselle.

Si tout le monde sait aujourd’hui qu’il ne faut pas laver sa voiture ni remplir sa piscine en période de sécheresse, peu encore adoptent des comportements tels que ceux que nous venons de mentionner.

En règle générale de nouvelles habitudes peuvent être adoptées à la maison sans trop de contrainte :

  • Eviter d’utiliser la machine à laver tant que cette dernière n’est pas remplie de linge.
  • Idem pour le lave vaisselle
  • Ne pas s’endormir sous la douche et dire bye bye au plouf dans le bain. On peut aussi essayer de ne pas se laver tous les jours, il paraît même que c’est meilleur pour la santé !
  • Vérifier le débit d’eau de ses WC, des solutions simples et peu onéreuses existent (chasse double débit) ou peut aussi se pencher sur le WC douche ou WC à jet d’eau ou bien encore le WC à séparation et bien sûr les toilettes sèches.
  • Ajouter des mousseurs à ses robinets
  • Vérifier les joints ou les éventuelles fuites d’eau
  • Récupérer l’eau au lieu de la jeter par réflexe dans les égouts. (certains installent un seau sous leur évier pour récupérer l’eau de rinçage (et non de lavage) pour les plantes & le jardin).

Les gestes à adopter au jardin & au potager

Comme nous venons de l’expliquer, économiser l’eau en période de sécheresse est une notion relativement bien intégrée par tous, d’autant plus que les gestes et comportements à adopter dans la vie quotidienne commencent à être bien connus.

Par contre, nous sommes beaucoup moins nombreux à savoir comment réagir pour préserver son jardin sans débiter les traditionnels mètres cubes d’eau. Et dans ce domaine aussi des gestes simples peuvent être adoptés pour éviter la déconfiture.

Par exemple mettre tous vos pots de fleurs sur des soucoupes est un excellent moyen de garder l’eau qui pourrait s’en échapper. Cet excèdent sera par la suite absorbé par les plantes.

Évitez aussi de vous acharner sur votre pelouse, cette année tout le monde le sait personne ne disposera d’un parfait tapis vert. Inutile donc de tondre trop souvent et d’arroser tous les soirs ou matins. Il est conseillé de laisser pousser les herbes folles et plantes grasses qui se développeront d’elles mêmes, favorisées par les conditions climatiques.

Mieux vaut des plantes grasses qu’un terrain lunaire ou que de multiples pulvérisations de désherbant dangereux pour les nappes phréatiques et pour votre santé.

Bien entendu il n’existe aucune solution miracle, et lorsque l’eau vient à se faire rare il est sage d’arrêter d’arroser ses plantes d’ornement et sa pelouse pour garder toutes son attention sur le potager, gage de nourriture saine et à peu de frais.

Pour commencer et réduire au maximum l’évaporation d’eau il est préférable de :

  • Arroser très tôt ou très tard, au mieux une fois seulement la nuit tombée, dans les départements concernés par des restrictions d’eau il est d’ailleurs interdit d’arroser son potager entre 08h00 et 20h00.
  • Diriger le jet d’eau directement sur les pieds et si possible de creuser des trous autour des plants pour leur permettre de garder toute l’eau que vous leur donnez
  • Préférer l’arrosoir « douche » au tuyau d’arrosage pour moins de gaspillage
  • Planter des demi-bouteilles d’eau ou autres récipients aux pieds de vos tomates ou autres légumes gourmands en eau,  tout en pensant bien à les  fermer hermétiquement pour éviter que l’eau ne s’évapore.
  • Pailler votre jardin. Vous pouvez tout aussi bien étendre de la paille, des écorces ou du foin afin d’atténuer l’évaporation de l’eau et conserver l’humidité dans le sol.
  • Recouvrir vos salades et autres légumes à feuille pour faire l’effet d’une serre et conserver l’humidité tout autour des plantes.
  • Désherber à la main ou avec un outil approprié autour de vos plants, ce geste permettra à vos plants d’absorber un maximum d’eau au lieu de le partager avec la mauvaise herbe qui l’entoure.
  • Fermer votre citerne de récupération d’eau de pluie externe.
  • Vérifier les fuites d’eau éventuelles sur les tuyaux d’arrosage

Lorsque la sécheresse s’annonce précocement comme cette année, mieux vaut éviter de planter trop de plantes gourmandes en eau dans votre jardin. Le chou-fleur ou le melon par exemple sont des plantes nécessitant beaucoup d’eau, mais pour chaque espèce il existe souvent des variétés plus adaptées au climat sec.

Adapter son extérieur au manque d’eau est aussi une solution viable à plus long terme. En effet, les régions méditerranéennes par exemple sont traditionnellement très peu arrosées et ne sont pas pour autant dépourvues de végétation.

A la place du gazon, vous pouvez tout simplement labourer votre terrain et mélanger à la terre retournée des gravillons. Vous pouvez planter sur ce terrain des sedums, des soucis, de la lavande et autres plantes aromatiques très peu consommatrices en eau. Vous aurez ainsi un extérieur ne craignant pas la sécheresse et qui plus est ne demandant que très peu d’entretien.

Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour économiser l’eau ? Tous les conseils avisés sont bons à prendre !

Article précédentPotager bio : 10 astuces naturelles à connaître avant de se lancer
Article suivantLes plantes dépolluantes : info ou intox ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici